Skip to content

Forum Régional AGCEDE 2018

Favicon-512x512_WUSC_white

Le projet AGCEDE vise à briser le cercle vicieux dans lequel les communautés locales, en particulier les femmes et les jeunes, sont exclues des avantages des investissements miniers. Dans le cadre du projet AGCEDE, l’Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC) et le Centre d’études et de coopération internationale (CECI) travaillent dans trois régions du Burkina Faso, du Ghana et de la Guinée touchées par les industries extractives. Le projet vise à autonomiser les communautés locales et à intégrer spécifiquement les femmes et les jeunes, en leur permettant de participer pleinement à la gouvernance locale, aux opportunités économiques et au développement durable de ces zones. Le projet, financé par Affaires mondiales Canada, collabore avec des gouvernements locaux et nationaux, des sociétés minières choisies, ainsi que des petites et moyennes entreprises et des organisations de la société civile pour atteindre ces objectifs, notamment lors d’évènements tels que les fora régionaux annuels.


Le 4 et le 5 décembre 2018, le 3ème forum régional du projet AGCEDE s’est tenu à Conakry et a réuni plus de 80 participantes et participants en provenance du Burkina Faso, du Ghana, de la Guinée et du Canada. Sa thématique principale était : « Le renforcement du développement local et du pouvoir économique des femmes et des jeunes en zone extractive ». Trois thèmes complémentaires avaient été retenus pour faciliter les débats entre les parties prenantes présentes et parvenir à livrer un éclairage aussi complet que possible sur la thématique principale, il s’agissait de l’égalité femmes-hommes et l’inclusion des jeunes, du développement local participatif et inclusif et de l’entrepreneuriat et employabilité des femmes et des jeunes en zone extractive.

Trois thématiques ont été étudiées de près lors de ce forum dans le but de permettre à l’ensemble des parties prenantes de partager, discuter et formuler ensemble des recommandations permettant de faire des avancées considérables. Il s’agissait de :

L’égalité femme-homme et l’inclusion des jeunes

Selon les parties prenantes du forum, un travail important sur les normes sociales imposées aux femmes et aux jeunes est nécessaire et la complicité des hommes est à rechercher pour leur permettre d’avancer. Les jeunes comme les femmes ont besoin de diversifier leurs activités et les besoins de formation à l’entrepreneuriat sont généralement similaires. Enfin, favoriser l’insertion des jeunes dans les écoles professionnelles leur ouvrirait de meilleures opportunités d’emploi.

Le développement local participatif et inclusif

Selon les parties prenantes du forum, il sera judicieux d’arrimer les interventions sur les besoins des jeunes et des femmes, car ceux-ci sont autant sociaux qu’économiques et concordent souvent. La stimulation de la participation des femmes et des jeunes dans la gouvernance locale est nécessaire parce que leur représentation politique reste très limitée, d’où un besoin constant de sensibilisation des communautés sur la nécessité de les écouter et de prendre en compte leurs besoins. Pour répondre à ces enjeux, les parties prenantes du forum souhaitent la mise en place de mécanismes pour assurer la transparence et la traçabilité dans l’utilisation des fonds de développement miniers (FDM), en partenariat avec tous les acteurs clés (gouvernements nationaux et locaux, minières, organisations de la société civile, de jeunes et de femmes et autorités traditionnelles. À cet effet, les parties prenantes ont souligné le besoin de renforcement des capacités des collectivités pour une meilleure gestion et absorption de ces fonds.

L’entreprenariat et l’employabilité des femmes et des jeunes en zone extractive.

Les parties prenantes du forum ont fait ressortir les besoins de formation, de stages et d’assistance à la formation et à la formalisation des entreprises et associations locales et identifié les principaux défis à surmonter pour développer l’entreprenariat et l’employabilité des femmes et des jeunes en zone extractive.

Cinq actions prioritaires ont été identifiées pour soutenir l’entreprenariat des femmes et des jeunes:

  • Amélioration de la sensibilisation et de la communication sur les services de développement d’entreprise;
  • Alphabétisation des porteurs de projets jeunes et femmes;
  • Création de pépinières de proximité pour soutenir la création et le développement d’entreprise;
  • Mettre en place des fonds de garanties auxquels les jeunes et les femmes peuvent accéder;
  • Renforcement de capacités dont la formalisation d’entreprises.

Ressources

  • Ouverture Regional Forum WAGES 2018

  • Session 3 Regional Forum WAGES 2018 documentation support

  • Session 4 Regional Forum WAGES 2018 documentation support

  • Session 5 Regional Forum WAGES 2018 documentation support

  • Session 6 Regional Forum WAGES 2018 documentation support

  • Session 7 Regional Forum WAGES 2018 documentation de support

  • Session 8 Regional Forum WAGES 2018 documentation de support

  • Session 9 Regional Forum WAGES 2018 documentation de support

  • Session 10 Regional Forum WAGES 2018 documentation de support

  • Cloture Regional Forum WAGES 2018

Scroll To Top